Comment réagir à un étouffement ?


Être confronté à un étouffement n’a rien d’exceptionnel et peut malheureusement très vite se produire. Mais savez-vous réellement que faire face à un étouffement ? Pensez à connaître ces gestes par cœur afin de vous en servir si vous vous retrouvez un jour dans cette situation.

Qu’est-ce qu’un étouffement ?

L’étouffement se manifeste lorsqu’un corps étranger, généralement un aliment, vient obstruer les voies respiratoires. Il est primordial de connaître dans un premier temps les caractéristiques d’un étouffement.

Il existe deux cas d’obstruction des voies respiratoires :

  • Dans le cas où la personne ressent des difficultés pour respirer mais a toujours la possibilité de parler ou d’émettre des sons, il s’agit d’une obstruction partielle.
  • Lorsque la personne ne peut ni parler ni respirer, il s’agit d’une obstruction totale.

Les bons gestes pour réagir à un étouffement

Si vous êtes face à une situation d’étouffement, pensez à demander tout de suite à la personne ce qu’il se passe. Vous pourrez alors constater s’il s’agit d’une obstruction partielle ou d’une obstruction totale. Si la personne ne répond pas : il s’agit bien d’une obstruction totale et vous pourrez passer aux étapes suivantes.

Pour commencer la manipulation, penchez légèrement la personne en avant afin de faciliter l’expulsion du corps étranger. Puis, effectuez cinq tapes dans le dos de la personne, entre les 2 omoplates, à l’aide du talon de votre main. 

Suite à ces cinq tapes dans le dos, si le corps étranger n’a pas pu être expulsé, il faudra alors passer à une deuxième manipulation. Cette méthode est appelée la méthode d’Heimlich et consiste à effectuer cinq compressions abdominales sur la personne. Pour ce faire, placez-vous derrière la victime en prenant soin de la maintenir contre vous pour la stabiliser. Placez votre poing, couvrant le pouce, en-dessous du sternum de la personne, au-dessus du nombril. Posez votre autre main par dessus votre poing et pratiquez une à cinq compressions abdominales. Pour ce faire, effectuez un “effet piston” en poussant de l’arrière vers le haut dans le but de faire remonter le corps étranger.

Dans le cas d’une femme enceinte ou d’une personne à forte corpulence, les gestes devront être adaptés à la personne. A la place des compressions abdominales, pratiquez plutôt des compressions thoraciques. La compression thoracique consiste à placer son point au niveau de la cage thoracique de la personne, et comme vu précédemment, poser son autre main par dessus permettant d’effectuer entre une et cinq compressions en vu d’expulser le corps étranger.

L’étouffement d’un bébé : savoir réagir

Dans le cas de l’étouffement d’un nourrisson, les gestes devront être différents. Si un bébé est en train de s’étouffer, regardez d’abord dans sa bouche pour retirer le corps étranger de sa bouche, si celui-ci est visible. Dans le cas contraire, placez le bébé sur le ventre sur votre gauche et effectuer cinq tapes dans le dos, du bas vers le haut. Placez-le ensuite le dos sur votre autre bas pour effectuer cinq compressions thoraciques à l’aide de deux doigts.

Dans tous les cas, répétez cette manipulation jusqu’à l’expulsion du corps étranger. Une fois la personne en sécurité, veillez à la couvrir et à la rassurer. Appelez ensuite les secours pour demander un avis médical : composez le 15, le 18 ou le 112.

La désobstruction des voies respiratoires d’une personne inconsciente

Il n’est pas rare que suite à un étouffement, la personne soit inconsciente. Dans ce cas, il est important de vite réagir. Avant toute manipulation, appelez les secours.

Donnez ensuite trente compressions au niveau de la poitrine, et ouvrez la bouche pour enlever le corps étranger si celui-ci est visible. Donnez ensuite une insufflation à la personne. Si l’air passe, recommencez ; si celui-ci ne passe pas, abaissez et remontez le menton afin d’ouvrir les voies respiratoires et réitérez l’insufflation. Effectuez de nouveau trente compressions au niveau de la poitrine. Recommencez ces dernières étapes si le corps étranger n’a toujours pas été expulsé, jusqu’à ce que les secours soient sur place et prennent le relais.

Vous savez désormais comment réagir face à un étouffement. N’hésitez pas à relire notre tutoriel plusieurs fois ou à regarder notre vidéo pour vous en imprégner. 

Suivre une formation Sauveteur et Secouriste du Travail

Pour savoir comment réagir aux risques et dangers pouvant survenir dans la vie courante, et particulièrement sur son lieu de travail, la formation SST (Sauveteur et Secouriste au Travail) permet de former le stagiaire à savoir repérer les situations dangereuses dans le milieu professionnel. Cette formation, éligible au Compte Personnel de Formation (CPF), rend les personnes formées capables de porter secours à des victimes d’accidents ou de malaises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *