Comment utiliser un déambulateur ?

Plus communément appelé déambulateur, le cadre de marche permet aux personnes rencontrant des troubles de la marche de se déplacer en toute autonomie. La première utilisation du cadre de marche peut s’avérer délicate. Nous vous délivrons toutes les étapes à respecter pour bien utiliser un déambulateur et ainsi éviter les risques de chutes.

Aider à la marche sans matériel

Pour aider une personne à marcher, plusieurs manipulations sont possibles :

  1. Positionnez-vous à côté de la personne. Prenez sa main pour effectuer une prise en canne. La deuxième main doit être placée en appui lombaire dans son dos. Vous pouvez avancer progressivement en adoptant le même rythme que la personne.
  2. Toujours positionné à côté de la personne, demandez-lui de vous tenir l’avant-bras. Verrouillez la prise en plaçant votre main sur la sienne. A l’aide de votre seconde main, tenez votre vêtement pour stabiliser la position. Lors de la marche, avancez-vous en vous déportant pour amorcer le pas.

Bien choisir son déambulateur

Un déambulateur ou rollator permet aux personnes ayant des difficultés de déplacements de marcher en toute autonomie, à l’intérieur de sa maison. Il existe différents déambulateurs selon l’usage souhaité, les capacités de la personne à se déplacer et ses besoins quant à son utilisation.

Pour réaliser des courts déplacements en intérieur, un cadre de marche sans roues peut convenir. Toutefois, celui-ci doit être léger et maniable pour permettre à la personne de le soulever pour avancer. Il existe également des déambulateurs à 2 roues fixes à l’avant uniquement, permettant de pivoter plus facilement.

Adapté pour de courts déplacements en intérieur

Permet de pivoter plus facilement

Le déambulateur à roues, appelé aussi rollator, dispose de 2, 3 ou 4 roues et d’un système de freinage. Ce type de cadre de marche est idéal dans le cas d’une personne vivant seule et présentant un risque élevé de chutes ou de glissades. Le déambulateur à 4 roues est également à privilégier lors de déplacements en extérieur. Plus maniable et transportable partout, ce cadre de marche à roulettes peut facilement accompagner les déplacements extérieurs lors des courses ou de promenades.

Adapté pour des déplacements en extérieur

Modèle adapté pour les activités de la vie quotidienne (courses, promenades, …)

Pour être certain de choisir un déambulateur adapté, n’hésitez pas à consulter un professionnel spécialisé en aide technique comme un érgothérapeute qui pourra évaluer vos capacités et proposer un matériel adapté à vos besoins.

Utiliser un déambulateur

Avant d’utiliser le cadre de marche, assurez-vous de la qualité de votre chaussage. La personne utilisant le déambulateur doit avoir ses chaussures bien fermées, de préférence antidérapantes pour éviter les chutes et les glissades. Veillez à ce qu’aucun vêtement ne gêne les mouvements de la marche.

Lors d’un transfert assis-debout, vérifiez que la personne posent bien ses mains sur les accoudoirs du siège et non sur les poignées du cadre de marche. Placez le cadre de marche à environ 30 à 40 cm devant elle. Une fois debout, celle-ci peut placer ses mains sur les appuis du cadre de marche. Lors de l’utilisation d’un cadre de marche à roulettes, veillez tout particulièrement à ce que la personne ait correctement ses appuis sur les poignées pour éviter les risques de chutes.

Vérifiez que les quatre pieds du cadre de marche touchent le sol pour assurer une bonne stabilité. Vous pouvez commencer le mouvement : avancez une jambe, puis l’autre. Répétez l’action jusqu’à atteindre le lieu d’arrivée.

Manipuler du matériel d’aide à la marche

Les connaissances en manipulation de matériel d’aide auprès d’une personne ayant des difficultés ou des troubles à la marche peuvent s’avérer utiles. En tant qu’aidant familial ou en tant qu’assistant de vie aux familles (ADVF), il n’est pas rare d’être amené à manipuler des appareils d’aide à la marche comme un cadre de marche.

La formation ADVF dispose d’un programme complet qui traite de l’accompagnement des personnes dans les actes du quotidien, dans lequel la manipulation de matériel d’aide au transfert et d’aide à la mobilité est intégrée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *