Comment réagir à une chute ?

Une chute peut être impressionnante, à la fois pour la personne victime, mais aussi pour la personne témoin de cet accident domestique. Plus de 85% des hospitalisations des personnes âgées sont dues à des chutes. Et pour cause, nous ne savons pas vraiment comment réagir en cas de chute. Faut-il venir en aide à la personne ou attendre la venue des secours ? Retrouvez toutes les réponses à vos questions pour savoir bien réagir à un chute.

Savoir bien réagir face à une chute

Aucune chute ne doit être prise à la légère et certaines chutes peuvent même d’une certaine gravité. Si vous êtes témoin d’une chute, optez pour les gestes de premiers secours.

Les premiers réflexes face à une chute

Le réflexe qui doit intervenir immédiatement après la chute est d’enlever tout danger qui se trouve sur le lieu de l’accident ou le danger qui a lui-même provoqué l’accident. Cela évitera de provoquer un suraccident. Les maîtres mots de la conduite à tenir en secourisme sont : protéger, examiner, faire alerter et secourir.

Ne relevez pas immédiatement la personne. Il est important avant tout de vérifier son état, si la personne est consciente ou inconsciente. Pour cela, parlez avec la personne victime de la chute. Examinez-la, sans la toucher, en lui posant quelques questions pour évaluer l’accident : “M’entendez-vous ?”, “Vous allez bien ?”, “Avez-vous mal quelque part ?”.

En fonction de ses réponses, vous allez pouvoir réagir en conséquences. La réaction face à une chute sera différente si vous étiez témoin de la chute, ou si vous ne l’avez pas vu.

Réagir en tant que témoin d’une chute

Si vous avez vu la personne chuter, pensez tout d’abord à la questionner. Si celle-ci ne se plaint d’aucune douleur, vous pouvez l’aider à se relever.

Pour la relever, demandez-lui de plier sa jambe supérieure et de remonter son genou vers sa poitrine. Elle doit pouvoir prendre appui sur ses mains et ses genoux. Une fois la position adéquate, placez une chaise à proximité de la victime afin qu’elle puisse prendre appui, l’aider à s’asseoir en veillant à son dos. Laissez-la se reposer pour que la victime puisse reprendre ses esprits. Rassurez-la et proposez-lui à boire.

Réagir à une chute non vue

Dans le cas contraire, si vous n’avez pas vu la personne chuter : ordonnez-lui de ne pas bouger. Couvrez-la à l’aide d’un drap, rassurez-la et appelez immédiatement les secours au 15, 18 ou au 112.

Consulter après une chute

Les conséquences de chutes sont parfois bénignes mais lors d’une chute plus grave, la personne peut être victime de symptômes qu’il ne faut pas négliger.

Il est conseillé de consulter un médecin en cas :

  • Perte de conscience,
  • Fortes douleurs,
  • Étourdissements,
  • Nausées,
  • Maux de tête,
  • Blessures,
  • Troubles de la vision,
  • Somnolence.

Prêtez donc attention à l’état de santé de la victime ainsi qu’à l’ensemble des symptômes dont elle peut souffrir, immédiatement à la suite de sa chute ou dans les jours qui suivent.

Prévenir les chutes

Le meilleur moyen de limiter les risques d’accidents domestiques est d’aménager son lieu de vie pour ôter les dangers pouvant provoquer des chutes et adopter de bonnes habitudes de vie pour préserver sa santé.

Aménager son lieu de vie pour limiter les chutes

Pour éviter de tomber, il est préférable d’enlever tous les meubles gênants ou objets pouvant bloquer le passage comme les câbles ou fils électriques.

Si vous avez un escalier dans votre logement, pensez à bien éclairer le passage. Installez des rampes de chaque côté afin que vous puissiez vous y tenir. N’hésitez pas à utiliser un cadre de marche ou déambulateur pour vous déplacer sans risquer de tomber.

Rangez les affaires les plus indispensables à portée de main, afin d’éviter de monter sur un escabeau ou une chaise, qui vous ferez prendre des risques inutilement et provoquer un accident domestique.

Il est important aussi de faire attention aux risques de glissades qui peuvent vite survenir sur du parquet, du carrelage ou plus particulièrement dans la salle de bain. Pour éviter les glissades, portez des chaussons avec des semelles antidérapantes. N’hésitez pas également à placer un fond antidérapant à l’intérieur de votre douche ou de votre baignoire.

Prendre soin de sa santé pour prévenir les chutes

Les carences alimentaires peuvent également être la cause d’ostéoporose, de maladies cardiaques, ou encore de diabète qui peuvent augmenter le risque de chutes et aggraver les conséquences de ce type d’accident. Il est donc conseillé aux personnes fragilisées ou personnes à risques de suivre une alimentation riche en calcium et en vitamine D, leur permettant de conserver force et équilibre.

La pratique d’une activité physique est aussi conseillée pour éviter les risques de chutes et la survenue d’accidents domestiques. Le sport et l’activité physique présentent de nombreux bienfaits : la souplesse des articulations, la solidification des os. Grâce à l’énergie gagnée par le sport, vous vous sentirez moins fatigué et conserverez une meilleure souplesse et un meilleur équilibre.

La formation SST

Que vous soyez vous-même victime de chute ou témoin d’une chute, la meilleure façon de bien réagir est d’appliquer immédiatement les gestes de premiers secours. Vous pouvez vous former à ces gestes de secours pour savoir comment agir en cas de danger ou en cas d’accidents. La formation SST vous offre toutes les capacités de repérer les situations dangereuses et maîtriser les gestes de premiers secours. En seulement quelques jours, vous serez apte à alerter tout type de danger et mettre en place des actions préventives et des actions de protection.

Témoignage d’un stagiaire SST

“Formation très enrichissante, j’ai appris beaucoup de choses utiles pour mon travail ainsi que pour ma vie de tous les jours. SST reçu, trop contente. Super journée, merci Philippe. Je tiens à partager mon expérience avec vous. Mercredi j’étais chez une bénéficiaire qui est tombée, no stress : j’ai regardé si elle saignait, je l’ai questionné pour savoir si elle avait mal quelque part. Tout allait bien, elle était consciente, je l’ai installé confortablement, j’ai mis des coussins dans son dos pour qu’elle soit mieux, je l’ai couverte et j’ai appelé les pompiers, no stress. Mon message d’alerte : qui je suis, où je suis, que s’est-il-passé et ce que j’ai fait. Ils m’ont basculé au 15, ils m’ont posé des questions et m’ont dit que les pompiers arrivaient. J’ai demandé si je pouvais raccrocher, ils m’ont dit oui. Dix minutes après les pompiers étaient là. Merci Philippe ! Je vous suggère à tous de passer le SST, cela m’a bien servi.”

Solange Q.

Lire tous les avis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *