Qu’est-ce qu’un assistant médical ?


L’assistant médical est un nouveau métier créé en 2019, après l’annonce d’Emmanuel Macron liée à la loi santé 2020. Ce dernier a évoqué la création de 4 000 postes d’assistants médicaux d’ici à 2022. L’apparition de ce nouveau métier d’assistant médical a pour objectif de décharger les médecins d’actes non médicaux pouvant être réalisés par un assistant.

Si ce type de métier existe déjà dans des professions médicales spécialisées comme l’orthoptie, la radiologie et l’ophtalmologie, c’est une nouveauté dans les cabinets de médecine générale, où les secrétaires médicales ont déjà une charge de travail trop importante et ne peuvent réaliser tant de tâches à elles seules.

En quoi consiste le métier d’assistant médical ?

L’assistant médical accompagne le médecin dans son exercice en réalisant des tâches non médicales, dans le but de libérer le médecin des actes administratifs et ainsi d’optimiser son temps d’expertise médicale. 

L’assistant médical est amené à réaliser les tâches non médicales parmi lesquelles se trouvent :

  • La gestion du secrétariat et l’administration du cabinet : collecte des résultats d’examens, des tests de dépistage et de vaccination pour permettre la mise à jour des dossiers des patients,
  • La préparation à la consultation et à la réalisation d’actes médicaux simples : l’aide au déshabillage du patient, la pesée, la prise de tension et de température,
  • La gestion du parcours de soin du patient : la prise de rendez-vous chez un spécialiste, la coordination des hospitalisations.

Pour réaliser toutes ces missions, le métier d’assistant médical nécessite de nombreuses qualités personnelles comme l’organisation, le dynamisme et la discrétion mais également la maîtrise de nombreuses compétences professionnelles comme le respect des procédures, la maîtrise de l’outil informatique et la maîtrise du vocabulaire professionnel.

Quels sont les avantages du métier d’assistant médical ?

Le métier d’assistant médical présente des avantages intéressants à la fois pour l’employeur et pour l’employé. L’employeur médecin, en embauchant un assistant médical au sein de son cabinet, va gagner du temps sur ses consultations médicales puisqu’il n’aura plus parmi ses tâches l’administration et le secrétariat du cabinet.

Grâce à la subvention de l’Etat qui peut atteindre jusqu’à 84 000€ sur 3 ans, le médecin est incité à recruter un assistant médical afin d’augmenter le nombre de ses consultations pour pallier le problème du désert médical.

L’assistant médical est quant à lui assuré de la pérennité de son emploi, grâce à la nouveauté de celui-ci et sa continuité dans le temps.

Le métier d’assistant médical étant ouvert à tous,  les jeunes diplômés n’auront donc pas de difficulté à trouver un emploi. Le salaire de l’assistant médical est relativement attractif pour des jeunes principalement puisqu’il est d’environ 1 500€ net par mois pour un assistant médical débutant.

Quelles sont les conditions d’éligibilité de la subvention liée à l’embauche d’un assistant médical ?

Afin de percevoir la subvention de l’Etat permettant de prendre en charge une partie du salaire de son assistant médical, le cabinet ou le groupement médical doit être composé d’au moins deux médecins, qui s’engagent à augmenter leur file active ou leur patientèle selon les trois cas possibles :

  • Cas 1 : L’assistant médical est employé en tier-temps. Le praticien s’engage à avoir une augmentation de sa patientèle et/ou de sa file active adulte de minimum 0% à +20%,
  • Cas 2 : L’assistant médical est employé en mi-temps. Dans ce cas, le praticien s’engage à avoir une augmentation de sa patientèle et/ou sa file active adulte de minimum 0% à +25%,
  • Cas 3 : L’assistant médical est employé à temps plein. Le praticien s’engage à avoir une augmentation de sa patientèle et/ou sa file active adulte de minimum 5% à +35%.

Comment devenir assistant médical ?

Le métier d’assistant médical est accessible aux personnes ayant un niveau baccalauréat, à la fois issues du milieu, comme des aides-soignants ou des secrétaires médicales, mais aussi des personnes débutantes dans ce domaine, qui souhaitent par exemple se reconvertir.

L’assistant médical peut être recruté par un cabinet ou un centre de santé conventionné. Il doit obligatoirement suivre une formation d’assistant médical qui devra être débutée dans les deux ans à partir de son embauche. La qualification d’assistant médical doit être obtenue dans les trois ans suivant son embauche.

La formation d’assistant médical se déroule à la fois en présentiel et à distance grâce aux outils digitaux. Elle est à la fois théorique par le biais de cours et pratique avec des périodes de stages qui ont lieu dans des cabinets ou des centres de santé. Cette formation est encadrée par des professionnels agréés pour assurer  une qualité d’apprentissage.

Il existe deux types de formation possibles :

  • La mise à niveau sous la forme de Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) pour les personnes ayant un parcours proche, comme les secrétaires médicales,
  • Une formation complète sur l’apprentissage du métier de A à Z.

Cette formation a une durée de 12 à 16 jours pour les candidats en VAE. Les candidats débutants et sans expérience dans le milieu médical devront, quant à eux, suivre une formation initiale plus longue et plus complète allant de 500 jusqu’à 600 heures.

Tenté par le métier d’assistant médical ? N’attendez-plus pour vous inscrire à la formation d’assistant médical proposée par Dgboost.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *